NORVEGE 2011 - STRYN - BRIKSDALSBREEN

Publié le par JeanMarioz

Ce matin, il pleut.

On traine un peu jusqu’à 11h avant de se décider à aller faire notre excursion. La pluie est assez faible et on espère une amélioration.

La route jusqu’au site est très agréable et doit être superbe au soleil. Avant d’arriver on aperçoit au loin une masse énorme de glace en haut de la montagne. Elle doit correspondre au Jostedalsbreen qui est le plus grand glacier de Norvège.

021.JPG

On doit traverser un tunnel qui heureusement n’est pas très long : voie unique, très étroit, sans éclairage, bref,  un gros tuyau dans lequel ils ont fait une route !!! je n’ai pas aimé du tout.

On arrive  au parking (payant) de Briksdal où on retrouve beaucoup de monde. On monte vers le glacier à pied par une route étroite qui dans les guides est censée n’être fréquentée que par des carrioles tirées par des chevaux.  Les carrioles n’ont pas résisté au progrès et ce sont de petits  véhicules « john deere » qui fonctionnent au gasoil qui transportent les touristes. La ballade est facile puisque nous suivons une route goudronnée la plupart du temps (ils ont bien fait de recommander de bonnes chaussures dans le guide comme ça on a les pieds bien au sec !!). En plus de la pluie qui reste assez faible, nous nous faisons littéralement tremper par les éclaboussures de la cascade que nous franchissons sur un pont.

 007-copie-3.JPG

Nous arrivons enfin au pied du glacier. Il est très beau également mais nous préférons le glacier de Bodal qui était dans un site plus sauvage. Ici il y a trop de monde.

010-copie-1.JPG 017-copie-3.JPG

019-copie-1.JPG

016.JPG

Nous redescendons visiter la boutique de souvenirs puis nous allons déjeuner à la Kafétéria . Depuis qu’on sait comment ça marche, on ne s’en lasse plus !! Je prends une entrecôte et JM devinez quoi ? un hamburger avec des frites !!

Quand nous terminons notre repas, il n’est pas très tard et la pluie ne s’arrête pas et a plutôt tendance à s’amplifier. On décide donc de faire un tour en voiture. On fait un circuit en passant par quelques tunnels encore et un ferry (on est blasés maintenant, quand on prend un ferry, on ne sort même plus de voiture !!). On admire les paysages.

On rentre au camp qui s’est bien rempli en notre absence vers 18h.

Nous attaquons la route du retour vers la France dès demain. 

Publié dans Voyage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article